Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Wings.of.hope
  • Le blog de Wings.of.hope
  • : Venez et apprenez l'histoire de mon peuple : les Wings, ainsi que la mienne.
  • Contact

Profil

  • Wings.of.hope
  • Le blog de Wings.of.hope
  • 12/10/1919
  • Paris

Catégories

14 octobre 2007 7 14 /10 /octobre /2007 10:45

Une semaine a passé, et tout va bien.

Nous sommes en train de nous promener à Paris.

Bien qu'elle m'accompagne parfois lorsque je vais quelque part, c'est plus pour être avec moi que pour me surveiller. Elle n'a plus de crainte lorsque je sors seul et elle est maintenant aussi persuadée que moi que tout va bien.

J'aime quand elle est à mes côtés.

Mais une terreur m'envahit. Dans le cas où elle aurait été envoyée, peut-être par la source, pour m'aider, cela veut-il dire qu'elle va bientôt partir puisque je vais bien maintenant ?

Ce serait horrible.

Je voudrais... qu'elle reste avec moi...

Elle est la meilleure chose qui me soit arrivée.

  • Pourquoi fais-tu cette tête ? Que t’arrive-t il mon petit hoopy ? (c'est un surnom affectueux qu'elle me donne)

  • Euh... Non non, rien. Je réfléchissais.

  • J'avais remarqué, mais à quoi ? Qu'est-ce qui te mine ?

  • Rien, je... je n'ai pas envie d'en parler.

  • Mouais... dit-elle en me lançant un sourire et un regard mutins, l'air de dire « je te laisse tranquille... pour l'instant ».

Nous reprenons notre marche et elle se tient à mes côtés, me prenant par le bras droit. Tendy se tient si proche de moi que je sens mon bras toucher son sein gauche... J’en ai presque la tête qui tourne, et si extérieurement je donne l'impression d'être maître de moi-même, à l'intérieur je suis tel le fromage d'une fondue savoyarde...

C'est fou, quoi qu'il se passe, mes pensées s'orientent toujours vers elle. Il ne se passe pas un instant sans que son image ne soit dans mon esprit. J'en deviens fou (cette fois-ci dans le bon sens du terme.)

Elle m'obnubile.

On a beau se promener dehors, je n'arrive pas à penser à autre chose.

Elle a la personnalité qui me convient. Elle a les qualités que je considère importantes, et est de surcroît d'une grande beauté.

Mon imagination n'a rien à lui prêter qu'elle n'ait déjà.

Serais-je en train de tomber amoureux ?

Je crois bien que oui...

Je sais qu'il est étrange de tomber amoureux si vite après avoir perdu celle que j'aimais avant, mais c'est parfaitement incontrôlable.

Devrais-je m'interdire d'aimer à cause du temps ? Je ne pense pas !

En outre j'ai l'impression que l'Amour, avant Wings.of.tenderness, n'existait tout simplement pas.

J'ai l'impression de découvrir la vie à ses côtés.

Quand je pense à elle, mon coeur s'emballe (et comme je pense toujours à elle, je risque une crise cardiaque...).

Parfois je lance une discussion juste pour le plaisir de l'entendre parler, d'entendre sa voix douce, mélodieuse et ensorcelante (manquerait plus qu'elle me dise « tes paupières sont lourdes... »).

Je pourrais l'écouter comme on écoute de la belle musique.

Bref, je l'aime.

Elle a soif. Je lui achète une petite bouteille d'eau dans une épicerie. Elle boit délicatement quelques gorgées et me demande si j'ai soif. Je prétends que oui même si ce n'est pas vrai, je n'allais quand même pas rater une occasion de poser mes lèvres au goulot de la bouteille où elle a posé ses jolies siennes... (je deviens complètement taré moi)

Bref.

Au bout d'un moment, on arrive devant une boutique de robes de mariée.

Telle une enfant, elle les regarde et s'extasie devant chacune. Mais à un moment donné elle redevient sérieuse, regarde un bon moment une robe en particulier puis tourne vers moi ses grands yeux bleus en me demandant :

  • Elle est magnifique, tu ne trouves pas ?

A ce moment là je me pose une question : le fait qu'elle me pose cette question d'un air si sérieux voudrait-il dire, d'une manière détournée, qu'elle m'aime, voire qu'elle veut m'épouser ?

Et à ce moment là je me pose une seconde question, probablement plus pertinente que la première : serait-ce parce qu’aujourd’hui je suis complètement taré que je pense déduire là où il n'y a pas lieu de déduire ? (d’ailleurs si ça se trouve elle ne m'a même pas posé cette question, c'est peut-être moi qui ai entendu ce que je voulais entendre... Si ça se trouve tout à l'heure elle va me dire « et si on allait manger un sandwich » et moi je croirais entendre « embrasse-moi » (je dis vraiment des trucs bizarres aujourd'hui. Serait-ce dû à la poudre blanche de ce matin ? Peut-être... C'est vrai que le gars m'avait dit de ne pas trop en prendre. J'ai du mettre trop de sucre dans mon café...)).




Suite

Repost 0
Published by Wings.of.hope - dans Wings of hope
commenter cet article
11 octobre 2007 4 11 /10 /octobre /2007 22:46
J'aurai besoin pour un prochain billet, d'une illustration, d'un dessin représentant ?????? Désolé, je ne peux pas donner cette information ici, c'est un secret en attendant la publication. Je donnerai toutes les information nécessaire à la personne qui voudra bien m'aider

Si quelqu'un(e) ne veut pas se dévoiler en publique, qu'il me contact par la rubrique "contact" tout en bas.

Je vous remercie d'avance.
Repost 0
Published by Wings.of.hope - dans Divers
commenter cet article
9 octobre 2007 2 09 /10 /octobre /2007 17:00

J'inaugure une nouvelle rubrique : Musique.

Dans celle-ci je vous ferai découvrir mon univers musical éclectique. Non pas dans le sens où j'écoute tous les trucs commerciaux qui sortent mais l'inverse, des morceaux qui pour la plus part ne passent pas à la radio ou à la télé. Des morceaux que je pioche dans des styles très différents les uns des autres : rock, trance, musique symphonique et autres... qui ont sûrement comme points communs soit la richesse musical soit un air ou une mélodie particulièrement agréable

C'est sûr qu'il ne faudra pas avoir l'esprit etriqué mais ouvert, et vous serez surpris peut-être d'apprécier un morceau faisant parti d'un genre que vous n'aimez pas à la base.


Pour aujourd'hui je vous propose de découvrir (ou vous souvenir) duTerra's Theme, tiré du jeu video Final Fantasy VI, mais dans une version peu commune (symphonique et chantée) et vraiment sublime. Elle fut composé par un grand compositeur Japonais nommé Nobuo Uematsu.

Montez le son et laissez-vous bercer par cette magnificence.


 

Repost 0
Published by Wings.of.hope - dans Musique
commenter cet article
7 octobre 2007 7 07 /10 /octobre /2007 12:50

Elle m'a racompagné chez moi.

Grâce à elle, le pire a été évité et je lui en serai éternellement reconnaissant.

Ce qui s'est passé au commissariat s'est déroulé il y a deux jours, et depuis, tout va bien.

Sans même avoir eu besoin d'en parler, wings.of.tenderness s'est installée chez moi le plus naturellement du monde.

Elle est incroyable. Je n'avais jamais rencontré quelqu'un comme elle.

Tendy (c'est son surnom) s'occupe de moi avec beaucoup de tendresse. Elle est aux petits soins pour moi. J'ai l'impression d'être un convalescent ayant la plus merveilleuse des infirmière (qui plus est fort jolie).

Grâce à elle, je ne me suis jamais senti aussi bien de ma vie. Je suis apaisé, heureux même.

Je ne sens plus cette force négative et je n'ai aucune crainte quant à son retour. Tout ira bien dorénavant.

Nous sommes même sortis nous promener hier. Tout s'est bien passé.

Je trouve qu'avec moi, elle accomplit mieux ma mission que moi-même. Maintenant que je vais bien je vais pouvoir reprendre le cours normal.

  • Tiens hope (j'adore sa voix douce), une infusion verveine-menthe.

  • Merci tendy.

Elle me sourit adorablement.

Elle a vraiment changé ma vie. Je lui suis tellement redevable.

Tiens, j'ai une idée...

  • Tendy, le temps que l'infusion refroidisse je vais faire une course. Je serai là dans dix minutes.

  • Attends, je viens avec toi.

  • Non, c'est bon. Je n'en ai pas pour longtemps.

Je vois dans ses yeux bleus une légère inquiétude mais elle n'insiste pas.

Je sors puis reviens dix minutes plus tard et lui offre un beau bouquet de roses rouges.

Je la vois s'extasier telle une enfant ; elle ne doit pas avoir l'habitude d'en recevoir. Un magnifique sourire illumine son visage tandis que ses yeux pétillent. Elle me prend dans ses bras et me serre en murmurant de doux mercis.

Nous restons enlacés ainsi, et moi, le plus simplement du monde, je suis heureux.  




Suite

Repost 0
Published by Wings.of.hope - dans Wings of hope
commenter cet article
30 septembre 2007 7 30 /09 /septembre /2007 10:04

Finalement, tout les témoignages se recoupant, la police me libère au bout de quatre heures.

Les menottes me sont enlevées et je me retrouve à l'accueil du commissariat du onzième arrondissement de Paris, complètement libre.

Mais c'est malheureusement à ce moment là que cette force qui me pousse à faire du mal réapparait en moi en une violence extrême. Elle me fait tourner la tête et des images par dizaines apparaissent et disparraissent de mon esprit.

Mes ailes sont aux trois-quarts anthracite.

Je transpire abondament à cause de la lutte qu'il se passe en moi. Je suis comme paralysé, tiraillé entre aider les humains et leur faire du mal.

Lorsque je vois un homme, je veux le frapper, le faire saigner abondamment. Lorsque je vois une femme, je veux la frapper et la violer ensuite. Mais en même temps je veux tous les aider.

Il ne faut pas que je craque ici, ce serait un carnage. Mais je n'aurais pas la force de résister assez longtemps pour arriver jusqu'à chez moi.

Ma vue se trouble et je sens que je ne tiendrais plus longtemps.

Je marche en titubant jusqu'à l'homme qui se trouve à l'accueil. Il faut absolument qu'il m'enferme dans une cellule vide, mais je n'arrive pas à m'exprimer correctement. Mes mots sont saccadés et parfaitement inintelligibles. Il ne cromprend rien à ce que je dis.

Sans m'en rendre compte, je serre mon poing, comme pour cogner ce conard.

Non, pas un conard, un humain.

Mon poing se desserre légèrement.

Non pas un humain, un conard.

Mon poing se resserre.

Mes ailes sont presque intégralement anthracite.

Je n'en peux plus. Je vais craquer.

Mes yeux sont exorbités et un filet de bave coule ma bouche.

Je n'en peux plus, Je n'en peux plus.

Je... Je n'arrive plus à resister...

Je... Je... EH BIEN QU'IL CREVE !

J'envoie mon poing en direction de sa gueule mais, chose impensable, alors que cinq hommes n'auraient pas pu arrêter ma main, je sens qu'une main retient la mienne. Une main de femme.

Je me tourne vers elle et écarquille les yeux en voyant ses ailes d'un blanc immaculé. Une wings.

D'un coup toute ma colère disparait.

Elle me regarde tendrement et me sourit. Elle est brune avec des cheveux mi-long couleur noir de geai et a un visage d'une grande douceur. Ses yeux sont telles deux perles bleu marine et lui donnent un regard céleste.

Elle me prend par le bras et m'emmène vers l'extêrieur en me disant de sa douce voix « Aller, c'est fini maintenant, viens avec moi. »

Je la suis, béat.

L'air frais me revigore.

« Qui est-tu ? »

« Je suis wings.of.tenderness. »




Suite

Repost 0
Published by Wings.of.hope - dans Wings of hope
commenter cet article
24 septembre 2007 1 24 /09 /septembre /2007 12:44

1/ Quelle est la couleur qui te correspond le mieux ?  Un mélange de tâches roses fushia et bleu ciel.
2/ Quelle couleur représente l'amour ?  Rose tendre.
3/ Quelle couleur représente l'amitié ?  Bleu.
4/ Quelle couleur représente la colére ?  Rouge.
5/ Quelle couleur représente la haine ?  Noir.
6/ Quelle couleur représente la peur ?  Bleu marine.
7/ Quelle couleur représente le bonheur ?  Doré.
8/ Quelle couleur représente la terre ?  Vert.
9/ Quelle couleur représente la vie?  Blanc.
10/ Quelle couleur représente la tristesse ?  Gris clair.
11/ Penses-tu que les couleurs aient une signification ?  Je ne sais pas.
12/ Vois-tu plutôt la vie en couleur ou en noir et blanc ?  Couleur HD.
13/ Aimerais-tu avoir une couleur comme prénom ?  Anthracite lol
14/ Si tu devais donner une couleur à tes rêves, ce serait ?  Si j'arrivai à me souvenir de mes rêves, ce serai déja pas mal.
15/ Quelle est la couleur que tu préféres porter en vêtement ?  Noir et blanc.
16/ Quelle est la couleur de cheveux que tu aimerais avoir ?  Celle que j'ai, le noir.
17/ Et la couleur des yeux que tu aimerais avoir ?  En fait, j'aimerai q'on puisse changer la pigmentation des yeux rien qu'avec l'imagination. Noisette, violet, rose, vert pastel, blanc...
18/ Quelle est la couleur que tu préféres ?  Rose.
19/ Quelle est la couleur que tu détestes le plus ?  Je n'en deteste aucune mais disons que je n'aime pas trop le vert kaki.
20/ Pour finir, quelle est la couleur du cheval blanc d'Henri IV ?  Rouge et jaune à ptit pois.



Remplis toi aussi ce formulaire sur http://www.iciyatou.net !

Repost 0
Published by Wings.of.hope - dans Divers
commenter cet article
24 septembre 2007 1 24 /09 /septembre /2007 12:00

Je ne suis pas sorti depuis une semaine. J'ai tellement peur de faire du mal.

J'ai peur que cette volonté, cette force extérieure qui faillit presque me faire tuer un homme l'autre nuit ne réapparaisse.

Depuis cette fameuse nuit, il y a 7 jours, cette force ne m'a plus poussé à faire le mal. En fait, je ne l'ai plus du tout ressentie.

Peut-être s'en est-elle allée.

Je ne peux pas rester indéfiniment cloîtré chez moi. Il faut que je sorte. Je crois que je suis redevenu complètement maître de moi-même.

Je vais sortir. Mais avant, je vais prendre une petite douche.

Je la prends bien fraîche. L'eau me revivifie et je me sens plein d'énergie.

Je m'habille et avant de sortir bois une tasse d'une infusion verveine-menthe. J'aime bien cette association.

Je sors, referme la porte, non sans une certaine appréhension et marche tranquillement dans les rues de Paris. Tout se passe bien pour l'instant. Il fait beau, presque aucun nuage à l'horizon.

Je m'arrête près d'un SDF qui fait la manche. Je lui donne de l'argent puis m'assieds à ses côtés. Nous discutons. Il a l'air d'apprécier et a un air moins maussade.

Nous parlons quinze minutes puis je prends congé de lui.

Je reprends ma marche, heureux de la tournure des évènements

Je remonte le boulevard Voltaire.

Tout à coup, un berger allemand arrive dans ma direction. Il s'arrête près de moi, me regarde quatre à cinq secondes dans les yeux puis repart d'où il était venu.

Je le suis prestement.

Il tourne à gauche, moi aussi, et je vois cinquante mètres plus loin deux hommes marcher vers une jeune femme qui a peur et recule. Je me mets immédiatement à courir dans leur direction. L'un des deux, un petit brun aux cheveux très courts, s'approche davantage d'elle pour essayer de lui prendre son sac mais, contre toute attente, elle lui décoche une droite d'une force que mon imagination ne lui aurait pas prêtée.

Il tombe à terre et peine à se relever. Il n'est plus en état de se battre.

L'autre, un colosse brun aux cheveux bouclés, d'un coup, envoi son pied et met à la jeune femme un coup très violent à l'estomac, lui arrachant un cri. Elle tombe à terre, souffrant et peinant à reprendre son souffle. Il se jete sur elle pour profiter de la situation et prendre son sac mais j'arrive à ce moment-là et lui décoche une droite fulgurante. Il est éjecté à trois mètres, étalé de tout son long sur le bitume, du sang coulant abondamment de sa bouche.

Je me sens bien...

J'entends les sirènes de police non loin. Un « spectateur » a dû les appeler.

Je me précipite vers la jeune femme et l'aide à se relever. Elle a encore mal, mais va mieux.

Elle me remercie chaleureusement et je la félicite de sa belle droite.

Je lui explique que c'est son chien qui était venu me chercher, mais elle me répond qu'elle n'en a pas.

Cela me trouble. Je cherche le canidé, mais il n'est plus là. Je ne comprends pas.

Deux voitures de police s'arrêtent près de nous. Huit policiers en sortent et je leur explique ce qui s'est passé.

Ils relèvent l'homme qu'elle avait presque assommé et lui mettent les menottes. Il est enfermé dans une première voiture.

Ils tentent de relever celui que j'ai frappé mais... horreur... il est mort.

Ils se tournent vers moi, me mettent les menottes et m'embarquent.




Suite

Repost 0
Published by Wings.of.hope - dans Wings of hope
commenter cet article
16 septembre 2007 7 16 /09 /septembre /2007 10:22

283228724-small.jpg
Je suis allongé sur mon lit.

Il est onze heure du matin et je ne suis toujours pas levé.

J'ai beaucoup repensé à ce qui s'est passé la nuit dernière et je n'y comprends rien. Je n'étais pas moi-même. Je me vois faire des choses indépendantes de ma volonté comme si quelqu'un d'autre habitait mon corps.

Nous avons tous un côté sombre mais il n'est pas censé prendre le dessus sur notre volonté.

Mais en même temps, ce côté sombre nous représente, où représente une partie de notre personnalité et si on fait du mal, nous en sommes tout aussi responsables que lorsque l'on fait du bien.

En fait, grâce à notre libre-arbitre, nous faisons des choix, bon où mauvais, des actions, et disons des choses... Ces choix conditionnent la part de côté sombre et celle positive de notre personnalité.

Après chaque choix, notre morale fait une sorte de mise-à-jour et les intègre. C'est ainsi que notre niveau moyen de morale s'élève ou s'abaisse imperceptiblement. On en prend rarement conscience.

C'est comme ça que sur une période, une personne peut progressivement changer du tout au tout.

Paradoxalement, en ce qui me concerne, ce que j'ai fait cette nuit n'était pas du à ma personnalité. J'ai réellement senti comme une conscience extérieure qui me forçait à faire des choses que je n'aurais pas fait autrement.

Je ne nie pas avoir changé, peut-être beaucoup, depuis la mort de celle que j'aimais. Mais je n'aurais jamais fais ce que j'ai fait pour autant.

J'ai l'impression que mon changement représente une faiblesse à ma volonté et que cette force profite de cela.

Je ne sais pas quoi faire. Je voudrais pouvoir accomplir ma mission à bien, mais j'ai peur de cette force. J'ai peur de faire du mal.

Peut-être que les Wings aussi ont besoin d'aide parfois.


 


Suite

Repost 0
Published by Wings.of.hope - dans Wings of hope
commenter cet article
9 septembre 2007 7 09 /09 /septembre /2007 15:05

Je me réveille et me sens un peu mieux qu'avant tandis que mes ailes s'assombrissent encore un peu. Il y davantage d'anthracite, environ la moitié de la surface.

C'est étrange. C'est comme si le fait que plus mes ailes perdent leur blancheur, moins je ressens ma peine. Je me demande ce que cela signifie ?

Bon, je vais prendre un peu l'air.

Je me lève, passe de l'eau fraiche sur le visage et sors.

Il fait nuit. Paris by night, c'est plus beau.

Je déambule dans les rue et croise un copain. Il trouve que j'ai une sale tête et se met à me raconter sa vie. Ses problèmes au boulot, ses difficultés financières. Il ne s'arrête plus de parler.

Mais moi je m'en fiche. Pourquoi me dit-il tout ça ? Qu'attend-il de moi ?

Attendrait-t-il que je lui donne des conseils ? Que je lui dise que tout va s'arranger ? Qu'il faut du temps ? Et d'autres conneries de ce genre ?

J'ai pas envie de lui dire tout ça. Mais si je lui dis rien, il risque de continuer longtemps.

Alors je me force et lui dit à contre-coeur ce qu'il veut entendre

Il se sent un peu mieux et se casse.

Enfin.

Il m'aura bien fait chier lui.

Je reprends ma marche et décide d'emprunter les ruelles plutôt que les rues principales pour éviter de croiser trop de gens.

Ils m'énervent tous ces cons.

Enfin une ruelle déserte, ça fait plaisir.

Je marche tranquillement. Paisiblement.

Un brusque coup de vent cingle mon visage.

Ca fait du bien.

Et merde, un humain, cinquante mètres plus loin marche dans ma direction .

Fais chier.

Il va peut-être au mac'do de la rue principale.

Quarante mètres.

Il a quand même une sale gueule.

Et pourquoi il marche sur mon trottoir. On peut pas être tranquille ?

Trente mètres.

Il fait un signe dans ma direction. Il m'énerve.

Je me retourne et vois une fille qui lui répond par de grands geste, des grands coucous de la main.

Connasse.

Vingt mètres.

Je me sens oppressé. Un devant moi, l'autre derrière. Je me sens comme dans un étau.

Et cette force qui me suggère des choses que je trouvais horribles auparavant, mais maintenant...

Dix mètres.

Deux mètres.

Et cette force en moi qui me vrille l'esprit.

Le gars arrive à ma hauteur sans même me regarder et cette force en moi qui me...

Qui me...

Je pousse un hurlement et empoigne ce conard par le col et le soulève sans difficulté. Je le plaque contre le mur. La fille crie tandis que lui est au bord de l'apopléxie. L'anthracite couvre les trois quarts de mes ailes. J'arme mon bras et m'apprête à lui fracasser le crâne d'un coup de poing.

Au moment où j'envoie mon poing, je ressens comme l'appel du désespoir du peu de blanc qui reste à mes ailes, et qui me ramène à la raison.

Je lâche l'homme en bredouillant des excuses.

Il se sauve prestement avec la fille et je tombe à genoux.

Comment ai-je pu faire cela ? J'allais le tuer.

Je suis Wings.of.hope et j'ai été créé pour le bien, pour redonner espoir.

Je m'effrondre la tête entre les mains.

283228724-small.3.2.jpeg




Suite

Repost 0
Published by Wings.of.hope - dans Wings of hope
commenter cet article
2 septembre 2007 7 02 /09 /septembre /2007 09:40

Finalement elle est morte ; je n'ai rien pu faire et j'ai donc la confirmation que je ne suis qu'une merde.

Elle avait écrit une lettre à mon attention juste avant de...

« Mon amour, je ne peux t'expliquer mon geste ; tu devrais tout comprendre bientôt. Saches simplement que tu n'es pas responsable. Je t'aime... »

...

Il y a quelque chose de changé dans mon esprit, mais quoi ?

Mes ailes ne sont plus aussi blanches qu'au début. Elles sont ternes presque grises avec des petites parties couleur anthracite, un peu comme des tâches. Je me demande pourquoi.

Je me sens déprimé et aujourd'hui je resterai au lit toute la journée.

Quand je pense qu'elle est morte et que je n'ai rien su faire, j'enrage. J'ai envie de libérer ma colère, d'exploser, d'user de violence pour me soulager.

Mais cela n'arrangerait rien...

Où peut-être que si....

Mais non ! Qu'est-ce que je raconte. Et puis je ne vais pas me mettre à frapper un humain.

...

Pourtant je ressens un appel lointain en moi, comme un écho. Une force qui voudrait que je le fasse, que je cogne un homme, ou une femme... ou un enfant...

Mais qu'est-ce qui se passe en moi ? Je n'ai jamais ressenti ce genre de chose auparavant et il est hors de question que je cède devant cette force étrange.

Je vais dormir un peu, j'irai surement mieux après.


283228724-small.2.jpeg




Suite

Repost 0
Published by Wings.of.hope - dans Wings of hope
commenter cet article