Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Wings.of.hope
  • Le blog de Wings.of.hope
  • : Venez et apprenez l'histoire de mon peuple : les Wings, ainsi que la mienne.
  • Contact

Profil

  • Wings.of.hope
  • Le blog de Wings.of.hope
  • 12/10/1919
  • Paris

Catégories

21 octobre 2007 7 21 /10 /octobre /2007 11:33

Plusieurs semaines ont passé.

Wings.of.tenderness m'aime.

Je suis le plus heureux du monde.

Ces quelques semaines ont passé à une vitesse ahurissante, chaque chose en entrainant une autre, si vite, qu'aujourd'hui est le jour du mariage, de mon mariage, et je me trouve près du maire à attendre Tendy tandis que mon coeur bat la chamade. Je suis extrêmement nerveux.

Qu'est-ce que c'est allé vite !

Je suis habillé d'un beau costume noir, d'une chemise blanche et d'un noeud papillon. Bref, un marié classique.

Elle a quelques minutes de retard. Cela m'angoisse un peu mais je sais qu'il n'y a pas lieu de s'inquiéter. Disons que cela n'arrange pas mon stress.

Il y a plus d'invités que nous l'imaginions.

Nous nous trouvons dans une grande pièce rectangulaire. De la porte à l'estrade un chemin fait de pétales de fleurs de differentes couleurs se dessine.

Tendy apprécira.

De chaque côté de ce chemin se trouve un grand nombre de sièges dont un nombre non-négligeable est occupé. Elle est vraiment grande cette salle.

Le maire me fait la conversation, mais je n'écoute guère.

Puis une dame arrive rapidement, un grand sourire sur son visage, et annonce que la mariée est prête.

De la musique : j'entends la marche nuptiale de Mandelson.

Mon coeur n'en peut plus.

Enfin dans l'encadrement de la porte apparaît ma Tendy, ma merveilleuse Tendy. Elle porte une magnifique robe de mariée d'une blancheur virginale, un voile recouvrant son visage. Des demoiselles d'honeur tiennent la traîne. Elles marchent toutes d'un pas régulier, et l'approche de ma belle m'émeut.

Lorsqu'après trente secondes, elle arrive près de moi, je distingue parfaitement son visage malgré le voile. Elle est très émue mais arrive à me faire un doux sourire. Comme d'habitude, tout est douceur chez elle.

Elle s'accroche à mon regard comme à une bouée de sauvetage et je sens ses grand yeux bleus me crier qu'elle m'aime à la folie. J'espère qu'elle sait que je l'aime infiniment et que sans elle ma vie n'est plus.

Le maire fait son discours à base de félicitation...

En réalité, nous attendons avec impatience qu'il nous pose les fameuses questions auquelles nous répondrons : « oui, je le veux ».

Mais juste avant cela, il voulut plaisanter et dit :

  • Y a-t-il quelqu'un dans l'assistance qui s'oppose à ce mariage ?

Evidemment, nous n'attendions aucune réponse à cette question. Mais malheuresement, une voix de femme se fait entendre.

  • Oui, moi !

Nous nous tournons vers l'assistance, ébahis. L'assistance elle-même est tournée en direction de la porte. La femme qui a parlé est en dehors de la salle, presque pas visible. Puis elle entre entièremement, et là c'est la stupéfaction pour Tendy et moi. Le choc : elle a de grandes ailes noires (évidemment, seule celle que j'aime et moi pouvons les voir). Nous nous regardons, bouche bée, nous demandant qui elle peut bien être. De là où elle est on ne distingue pas vraiment son visage, bien qu'elle ait un air qui m'est familier.

  • Pour quelle raison vous opposez-vous à cette union ? Demande le maire.

Elle ne répond pas et s'approche. Je remarque qu'elle garde sa main droite derrière le dos, ça m'inquiète.

  • Qui êtes-vous ? demandai-je. Je la vois esquisser un sourrire.

  • Ne me reconnais-tu donc pas ?

Je manque défaillir. Sa voix ! Impossible !

Elle continue d'avancer puis enfin je la reconnais : Carole, celle que j'aimais avant mais qui s'était suicidée.

  • Impossible ! Tu es morte.

Tendy commence à comprendre ce qu'il se passe.

  • Apparamment pas autant que tu le pensais, dit Carole d'un sourire énigmatique.

  • Je sais que tu n'es pas Carole, et quand bien même tu le serais, cela ne changerait rien. J'aime Tendy plus que tout.

  • Oui mais elle, t'aime-t-elle également ?

  • Bien sur que je l'aime, répond Tendy avec fougue, à la folie.

Elles se regardent haineusement.

  • Et bien c'est ce qu'on va voir.

Carole ramène son bras droit qui tient une longue dague dont la lame est en cristal. Très pointue. Très acérée.

L'assistance est choquée et certaines femmes crient.

Je me place devant Tendy. Je ne retiendrai pas mes coups pour protéger celle que j'aime.

  • Hopy, laisse-moi me battre contre elle, me dit-elle. Je ne veux pas qu'il t'arrive quoi que ce soit. Je vais remettre cette folle à sa place.

  • Non, c'est à moi de te proteger...

Profitant de ma légère inattention, Carole se jette sur moi, dague en avant, comme pour m'embrocher et malheureusement, à cause de ma position légèrement déséquilibrée, je ne vais pas pouvoir esquiver son coup...

A ce moment, Tendy me tire en arrière et me sauve la vie.

Mais étrangement Carole n'arrête pas sa course, comme si elle avait prévu ce qui allait se passer, et plante entièrement sa dague dans l'estomac de Tendy.

Celle aux ailes noires recule vivement de quelques pas, tandis que je hurle en rattrapant Tendy dans sa chute.

Sa robe blanche est abondament maculée du précieux liquide de vie rouge. Du sang s'écoule également de sa bouche.

Je la serre fort dans mes bras.

  • Non, ne pars pas s'il te plait, dis-je les yeux mouillés. Je t'aime.

De ses yeux elle me répond qu'elle aussi elle m'aime. Et comme si elle ne voulait pas que je souffre, elle m'offre un précieux dernier sourire, puis s'éteint.

Ma tête tourne et des millions de choses se passent en moi. Des émotions diverses et extrêmes sont en moi, mais je comprends que je ne peux plus rien pour Tendy mon amour. Ma vie est brisée et je sens comme une cassure en moi.

Mais une chose est sûre, c'est que quoi qu'il m'arrive par la suite, quelles que soient les conséquences, je vais venger Tendy.

Je sens la rage m'envahir et je ne fais rien pour la contrôler.

Je pose un regard noir sur Carole qui me donne maintenant l'impression d'avoir peur de moi. Elle pousse un fort sifflement et quatre personnes dotées également d'ailes noires font leur apparition, sûrement pour la protéger. Je m'élance. Je sais qu'ils me tueront après mais je sais aussi que j'ai le temps de lui porter au moins un coup.

Elle ne s'attendait pas à me voir arriver près d'elle si vite et me regarde tétanisée, ses grands yeux noirs tremblants. Mon poing est déjà en arrière : « ça c'est pour Tendy », puis je contracte le plus fortement mes muscles et lui décoche une droite, dans sa face, tellement puissante que j'entends un craquement sinistre avant de la voir valdinguer trois mètres plus loin. Une énorme quantité de sang coule de différentes plaies ; j'ai du lui casser le nez, des dents et l'os maxillaire

Les quatres personnes aux ailes noires me tombent dessus, m'immobilise, et l'un sort une seringue puis m'injecte un produit.

Puis tout s'éteint.

...Tendy...




Suite

Partager cet article

Repost 0
Published by Wings.of.hope - dans Wings of hope
commenter cet article

commentaires

Siratus 12/07/2011 20:01



Hé bien, je n'ai pu m'empêcher de venir jusque ici. Tu sais tenir le lecteur en haleine !


A bientôt



Wings.of.hope 14/07/2011 12:56



Merci beaucoup pour le compliment. Ca me fait vraiment plaisir ^^



béa kimcat 23/12/2007 13:16

coucou wings, quel horrible mariage (cauchemardesque!!!) une morte aux ailes noires qui revient pour tuer la future épousée, je vais lire le chapitre suivant...
biz et amitiés
béa
ps : contente que tu aies apprécié mes envies

Wings.of.hope 23/12/2007 14:09

Oui cauchemardesque est le mot. Biz

Luna 04/11/2007 19:51

Ah non, pourquoi meurt-elle? Elle était si douce!! Venge la tu as raison. l'amour c'est jusqu'a la mort (Enfin c'est se qu'on dit...)
Luna

Wings.of.hope 04/11/2007 20:35

Oui, je sais, c'est triste... J'aurai aimé pouvoir empecher ça, mais je n'ai pas pu... En tout cas, elle est bien amoché, l'autre.

aarwen 25/10/2007 13:09

Super la scène duè mariagen j'ai beaucoup aimé, même si c'est un peu triste c'est vrai, en tout cas on a hâte d'avoir la suite

Wings.of.hope 25/10/2007 20:14

Merci beaucoup Aarwen, ça me fait très plaisir ^^

zarbifalafolle 23/10/2007 20:57

woah, je m'y attendais pas du tout!
Tu sais tenir tes lecteurs en haleine!
Bravo, belle suite!
Et pis, n'est-il pas le wings de l'espoir, celui qui apprend à mieux vivre malgré les souffrances?
Bonne soirée!

Wings.of.hope 23/10/2007 21:56

Zarbifalafolle, merci beaucoup. Si j'arrive à tenir en haleine, je suis content. Que tu trouve que c'est une belle suite me rend heureux. Merci beaucoup ^^

sarah frane 23/10/2007 10:27

que tu sais bien nous tenir en haleine, cette belle cérémonie, puis du suspense, du sang, mais écris un scénario pour en faire 1 film, toi le wings of "talent", c'est bien, l'action rebondit, j'ai eu bcp de plaisir à te lire, comme chaque fois, amitiés

Wings.of.hope 23/10/2007 20:02

Wow, je suis très touché par tes compliments, ils me font vraiment très plaisir. C'est motivant. A bientôt Sarah ^^

linka 22/10/2007 11:07

Je ne crois pas qu'on demande qui s'oppose au mariage dans une mairie, c'est un rituel de l'église. Enfin moi je me suis mariée qu'en mairie et on nous a pas damandé ça. Enfin c'est un détail.^^
Triste revirement de situation en effet...

Wings.of.hope 22/10/2007 19:55

Si je me suis trompé, désolé... Oui, c'est triste... A bientôt ^^

calliopé 22/10/2007 09:01

ah moi je suis très contente de cette suite. Un peu d'action fait du bien. C'est bien que les perso soit heureux mais là ils étaient beaucoup trop heureux (ben oui sinon tu mets "vécurent heureux et eurent beaucoup d'enfant et c'est fini") Et puis comme on dit trop de bonheur tue le bonheur(enfin ça c'est plutôt moi qui le dit en fait).
Enfin bref moi j'aime beaucoup plus les histoire dramatique, c'est trop prévisible quand tout est rose.

bonne continuation

Calliopé

Wings.of.hope 22/10/2007 19:46

Tu me fais très plaisir ; je suis heureux que ça te plaise, malgré la tristesse des évènements. Bonne soirée Calliopé ^^

Chana 21/10/2007 20:04

Progression triste et dramatique. On passe de la joie de voir wings et tendy heureux à l'horreur que la chute décrit. Tu as bien mis en place ce revirement qui me peine. Vraiment. Ton récit est bien écrit. Bien évidemment j'attends la suite. Bonne soirée à toi

Wings.of.hope 21/10/2007 20:11

Oui, cela me peine également. Pourquoi une telle horreur après un tel bonheur...

Ondes Sensuelles 21/10/2007 15:49

Des pétales de roses dans une mairie je n'y crois pas trop ;) enfin je ne vais pas te taquiner avec ce genre de détails. C'est simplement dommage, je trouve, que la pauvre Tendy soit si vite "exit"...

Wings.of.hope 21/10/2007 20:19

Tu sais, ma chère Ondes, en graissant la patte du maire, notre héros peut faire ce qu'il veut et verser autant de pétales qu'il le souhaite. Après tout, n'est-ce pas censé être le plus beau jour de sa vie ?Si tu me le permets, le mot "exit" ne me plait qu'à moitié : cela me fait un peu trop penser à une série télé de laquelle l'acteur veut partir (et donc il faut lui inventer une fin tragique). Mais sinon, bien sur, c'est dommage qu'elle soit morte. C'est triste.

Sandy 21/10/2007 14:33

Oh oh.......